Uruguay Décret 452 bien-être animal et fin des courses de lévriers

Présidence de la République Orientale d’Uruguay

MINISTERE DE L’ELEVAGE, DE L’AGRICULTURE ET DE LA PECHE

MINISTRE DE L’INTÉRIEUR

MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE ET ​​DES FINANCES

MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE

G 452

Montevideo le 26 décembre 2018

SEEN: La politique de protection des animaux dans leur vie et leur bien-être;

RÉSULTANT:

1) Que des activités soient actuellement menées dans notre pays, qui traitent de traitements cruels envers les animaux et qui constituent également une activité de jeu illégale.

2) Que la réalisation des courses de chiens se déroule dans un environnement de maltraitance envers les animaux, qui sont soumis à un entraînement féroce, forçant leur reproduction à plusieurs reprises et sans contrôle, entraînant l’abandon et la mort lorsqu’ils ne sont pas en situation de compétition ou les résultats concurrents ne sont pas ceux escomptés par les titulaires:

CONSIDÉRANT:

I) Que, dans le cadre de la politique susmentionnée, la loi n ° 18 471 du 27 mars 2009 établisse des normes générales pour la protection des animaux, définissant le régime responsable, établissant les obligations et les droits des propriétaires d’animaux et désignant le autorité compétente pour le contrôleur du respect de ses dispositions;

II) Que la loi susmentionnée stipule à l’article A, section 12, qu’il est expressément interdit de « maltraiter ou de blesser des animaux », de sorte que toute action injustifiée générant des dommages excessifs ou du stress sur un animal est considérée comme une maltraitance et une blessure entraînant atteinte à leur intégrité physique. « 

III) De même, la loi n ° 11 490 du 18 septembre 1950 prévoyait l’interdiction de la constitution de sociétés ou de sociétés privées pour l’exploitation du jeu de course à but lucratif;

IV) Qu’il est nécessaire de progresser dans la protection des animaux, en supprimant une activité qui est actuellement prévue par la loi et dont il a été prouvé qu’elle leur causait des souffrances, en violation des dispositions de la loi n ° 18 471 concernant les obligations imposées aux fourches d’animaux;

V) Que pour tout ce qui précède, il est pertinent d’établir l’interdiction sur tout le territoire national des courses de chiens, quelle que soit leur race;

ATTENTION: à ce qui précède et aux dispositions de la loi n ° 18.471 du 27 mars 2009;

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Décret:

Article 1 Établir l’interdiction de la réalisation sur tout le territoire national des courses de chiens, quelle que soit leur race.

Article 2 Afin de se conformer aux dispositions du présent décret, la Commission honoraire nationale pour le régime de propriété et le bien-être des animaux agira d’office ou à la suite d’une plainte concernant le déroulement d’une course de chiens, en procédant à la confiscation des animaux utilisés pour ceux-ci, sans préjudice des autres sanctions prévues aux articles 22 de la loi n ° 18 471 du 27 mars 2009.

L’article 3. Dans le cas des interventions visées à l’article 2 du présent décret, la Commission honoraire nationale pour le régime de propriété et le bien-être des animaux peut demander l’intervention du ministère de l’Intérieur et des autorités sanitaires et judiciaires compétentes.

L’article 4. Communiquer

Dr. Tabaré Vázquez

Président de la République

Période 2015 – 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *