LES CAUSES ANIMALES, par QS? Editions, Mars 2020

Extrait de

http://www.quelsport.org/qs-editions/les-causes-animales/

Le constat est désormais irrécusable : la biodiversité est gravement menacée, des milliers d’espèces animales sont en voie de disparition ou risquent l’extinction à court terme, la pluralité des mondes vivants s’amenuise. Dans un tel contexte, la question du statut des animaux au sein de nos sociétés est devenue centrale. Elle s’est lentement imposée à l’opinion publique et aux sphères intellectuelles et politiques grâce à des campagnes de sensibilisation menées régulièrement, depuis des dizaines d’années, par les associations de protection des animaux. Les sondages le prouvent : le bien-être animal fait partie des préoccupations quotidiennes des Français qui, dans leur grande majorité, ne veulent plus de l’élevage industriel intensif, de l’abattage sans étourdissement, du commerce de la fourrure, des expérimentations animales, de la corrida, de la chasse à courre, des cirques utilisant des animaux sauvages, des delphinariums ou des trafics d’animaux de compagnie. C’est pourquoi le Collège Anthropologique des Animaux a jugé nécessaire de réunir les principaux documents, manifestes et appels rédigés par de nombreuses associations qui militent pour les causes animales. Il s’agit ainsi, dans le respect de leur diversité et de leur logique d’argumentation, de contribuer à la constitution d’un front commun pour que cesse l’exploitation sans limite des animaux. » Fabien OLLIER

Nous souscrivons totalement à cette approche et sommes très choqués par le nouveau Garde des Sceaux les propos tenus dans la préface du livre sur la chasse… Propos en désaccord total avec le constat ci-dessus. Les protecteurs des animaux demandent simplement, comme le dit si bien le sous-titre de cet ouvrage, « l’humanisation du monde humain ». Il serait temps que cette humanisation s’accomplisse avant que l’humain ne soit totalement éjecté de la planète qui l’a nourri pendant des millénaires. Nous ne sommes ni des terroristes, ni des extrémistes, ni des « ayatollah ». Une justice existe pour les animaux aussi, elle progresse, même si elle nous semble parfois trop lente, trop laxiste, et ceci grâce au travail des fondations et associations, mais aussi des légistes engagés dans ce combat ingrat. Notre reconnaissance va également au Professeur MARGUENAUD qui a passé sa vie à introduire le droit animalier dans les universités et qui fait école ! Le droit animalier est en marche et aucune déclaration , aussi intempestive soit-elle, ne saurait l’arrêter. Nous renvoyons nos lecteurs à la magnifique préface du Docteur Patrick LLORED, ZOOPOLIS, ans le livre ANGELO MON GALGO.

Nous remercions Fabien OLLIER et l’équipe de QUELSPORT.ORG d’avoir consacré une édition à la cause animale dans son ensemble en ayant cité les « revendications d’associations quotidiennement investies dans la protection, la défense (y compris juridiques), les soins, le secours e la sauvegarde des animaux sauvages, domestiques ou de compagnie. Nous les remercions également d’avoir considéré le drame des lévriers espagnols et d’avoir cité GALGOS ETHIQUE EUROPE parmi les acteurs de ce combat.

Nous espérons que les 162 autres associations citées seront le relais de cette édition importante pour l’amélioration du sort des animaux dans son ensemble.

Joëlle PELLEGRIN OLDENBOURG

Ouvrage disponible auprès de QS ? EDITIONS au prix de 20 euros plus port.

Email : qs007.editions@gmail.com

Tel. 04.75.57.60.69.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *