Arena, sauvée par Antonio, prise en charge par Galgos 112

La peau du cou entamée par la corde qui la retenait prisonnière, une patte abimée, l’os proéminent, des blessures sur le corps et 7 chiots qui la suivaient comme son ombre… Courageuse maman échappée de justesse à la cruauté quotidienne et aveugle !!!

Nous avons envoyé un don de 500 euros en urgence à GALGOS 112. Nous lançons un appel à dons pour continuer à couvrir les frais véto et aider Antonio dans ses sauvetages quotidiens.

Nous comptons sur vous, sans vous nous ne pouvons rien.

Voici ce que nous dit Antonio :

Antonio Murciano
le 5 août à 11:41
Sauvée lundi soir dernier.
Elle a erré, cherchant de la nourriture, pendant plus de 3 mois, avec une de ses jambes détruite, où selon la personne qui lui donnait à manger, son os de jambe était visible à l’extérieur. Avec elle, une portée de 7 chiots. L’horreur, son cou, la peau soulevée par la corde qui l’entamait tout autour… Une mort lente, insidieuse, silencieuse l’attendait… Une mort lente, très lente…
Elle a été vue dans la région par tout le monde, inclus ceux qui prétendent mettre en œuvre la justice, qui en grande pompe disent obtenir des progrès, mais un chien, un lévrier de plus, dans les statistiques d’abus, d’abandon et de mort, reste invisible.
Le quartier où se trouvait cette galguita n’est malheureusement pas le seul, ni le dernier à se retrouver ainsi. C’est la culture et ce que les municipalités et les politiques permettent, ils voient les yeux fermés et pour qu’il y ait encore plus de souffrance, ce gouvernement andalou déclare La chasse comme un bien culturel. Je ne veux pas de cette culture de la souffrance et de la mort en échange d’enrichissement ou de profit, les boot-twisters.
Les municipalités règlent tous les problèmes en appelant les perreras (les chenils) et nous savons ce qui s’y passe.
MERCI À TOUS .

VISIONNER LA VIDEO SUR DAILYMOTION : MOT DE PASSE ARENA7

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *